La démarche Open Data

L’open data est le terme utilisé quand la puissance publique a la volonté d’ouvrir aux citoyens les données de l’administration et de passer d’une logique de protection des données à une logique de diffusion massive.

Initié dans les pays anglo-saxons, ce mouvement a été suivi en France par Rennes, Paris, Nantes, Brest, Bordeaux et Montpellier notamment.

« Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible. La philosophie de l’open data préconise une libre disponibilité pour tous et chacun, sans restriction de copyright, brevets ou d’autres mécanismes de contrôle. En informatique, l’open data est une information structurée publique ou privée et généralement non utilisable par un humain mais interprétable par une machine. »
fr.wikipedia.org

Les principes de la réutilisation ?

  1. Tous les documents publics produits ou détenus pas les acteurs publics sont potentiellement concernés ;
  2. La diffusion de données personnelles et des documents préparatoires ou inachevés n’est pas possible ;
  3. Le droit de réutilisation des informations (y compris à titre commercial) trouve sa limite dans l’obligation de loyauté ;
  4. Les données doivent pouvoir être mises à disposition dans des formats électroniques exploitables pour permettre une réutilisation, un traitement, un croisement et une analyse. Il faut des données brutes (c’est-à-dire sans retraitement).

Des enjeux démocratiques, économiques et de modernisation

  1. Favoriser la transparence de l’action publique, faciliter l’information des citoyens et revivifier la vie démocratique ;
  2. Participer au développement de l’économie locale et l’attractivité du territoire ; Améliorer et moderniser le service public par l’enrichissement et la fiabilisation des données libérées ;
  3. Valoriser le potentiel des données publiques (valeur ajoutée créée par la diffusion et l’utilisation).

Les principaux usages professionnels

  1. Développer des services innovants par des applications internet et mobiles ;
  2. Faciliter le data journalisme ;
  3. Orienter la stratégie commerciale ou marketing des entreprises.